Joint de démontage autobuté à course longue type acier JP DN40-1200

Longueur Minimale

Longueur Montage

Longueur Maximale

Direction de l'eau →

Joint de démontage autobuté à course longue type acier JP DN40-1200

CHOIX PRODUIT...
Type JP
Joint démontage
FAMILLE PRODUIT
PMI - Manchon
PMI - Manchon
GAMME / ®MARQUE
PMI - Pièces de Montage et Intervention
Caractéristiques

  • Les joints de démontage auto-buté Type JP permettent l’installation en insertion ou la dépose d’un appareil de robinetterie à brides entre deux éléments fixes d’une canalisation.
  • Leur concept (composants coulissants) autorise une course très importante pour le dégagement des appareils (voir colonnes +e et -e dans tableau encombrement).
  • Pour tous ces types de joints de démontage auto buté, le verrouillage de la vanne avec la conduite est assuré par les tirants et la contre-bride.
  • Ces produits sont dessinés et fabriqués en qualité alimentaire, pour l’approvisionnement des réseaux d’eau, pour l’usage sanitaire, potable et irrigation.
  • Ils sont composés par une PARTIE MÂLE qui peut se déplier et une PARTIE FEMELLE fixe. Dans celle-ci se trouve la place du joint entre la chemise intérieure et extérieure.
  • Entre ces parties se trouve la bride intermédiaire qui permet de réaliser la fermeture en rentrant en contact avec le joint d’étanchéité lors du serrage.

Gamme

Les joints de démontage auto buté Type JP existent dans une gamme DN40 à 1200 pour des pressions PFA10 - PFA16 - PFA25.

Matériaux et revêtements

RepèreDésignationMatièreRevêtement
1Corps FixeAcier au carbone ST37-2Poudre époxy bleu 250 microns d'épaisseur moyenne avec un mini de 200 microns, conforme à la norme EN 14901 (PECB)
2Contre brideAcier au carbone ST37-2
3Corps CoulissantAcier au carbone ST37-2
4JointElastomère type EPDM-
5TirantsAcier au carbone zingué bichromaté 12 microns S235JRG2 Classe 6/8Acier zingué 12 µ

Installation

L’installation s’effectue à l’aide de tiges filetées passantes à 100% des trous des brides, qui devront arriver jusqu’à la bride de la vanne ou de l’accessoire, à côté duquel sera installé le joint de démontage.

La boulonnerie utilisée pour le montage sur chantier correspond à la quantité de la bride DIN utilisée.

Sa longueur devra être suffisante pour que les extrémités de la boulonnerie dépassent au minimum de 1 centimètre des boulons extérieurs.

Pour l’installation nous devons suivre le processus suivant:

- Etape 1. Il est conseillé de vérifier la longueur de montage final du joint de démontage, pour qu’elle soit au plus proche de sa mesure nominale, pour faciliter le montage et le démontage de celui-ci.

Longueur Minimale

Longueur Montage

Longueur Maximale

DNLongueur de montageTolérance de montage ±
mmmmmm
40 - 15020030
200 - 40028040
450 - 70033050
800 - 100040060 (PN10/16) - 50 (PN25)
1100 - 120045070 (PN10/16) - 50 (PN25)

- Etape 2. L’emplacement correct pour le montage du joint de démontage sera, eau en aval de la partie femelle et eau en amont de la partie mâle.

Direction de l'eau →

Note: Pour tuyaux avec une direction d’eau dans les deux sens (tuyaux de déchargement), le joint de démontage fera l’étanchéité dans les deux sens quand le flux de l’eau sera contraire au montage indiqué ci-dessus, la perte de charge sera supérieure.

- Etape 3. Desserrer les boulons qui serrent la bride intermédiaire ainsi que les boulons internes des brides de connexion, vérifier que le glissement mâle/femelle se fasse doucement afin d’éviter tout étirement et/ou éraflure entre les parties fixes et mobiles (joint pyramidal, mâle et femelle).

- Etape 4. Positionner le joint de démontage dans son emplacement final en s’assurant que la position des trous de la bride coïncide avec la position des trous des éléments à connecter (Vérifier la concentricité des trous des brides de la chaudronnerie à raccorder).

Note : Les déviations angulaires maximales tolérables pour les brides (parallélisme) de la chaudronnerie à raccorder en règle générale, ne dépasseront pas la valeur suivante de 0,25º x 1000/DN vu que la connexion qui se réalise avec les tiges filetées passantes ne permet pas une plus grande déviation que celle que provoquent les tiges filetées avec les trous des brides.

- Etape 5. Mettre les joints d’étanchéité dans les faces plates des brides à raccorder.

Note : Lorsque le joint se fixe, il doit être capable d’éviter de petites imperfections de la bride comme:

- Brides non parallèles

- Déformation des canaux

- Surface ondulée

- Entaille dans la surface

- Autres imperfections sur la surface

- Etape 6. Séparer les extrêmes embridés du joint de démontage, jusqu’à sa position de contact avec les brides des éléments à raccorder.

- Etape 7. Réaliser le montage de la boulonnerie en formant un cercle avec toutes les tiges, (au minimum faire 100% de tous les trous des brides extérieures).

Note: Ne jamais utiliser moins de tiges filetées que celles qui sont déterminées par la bride.

- Etape 8. Le serrage des boulons et des contre-écrous extérieurs se fait directement sur la bride en diagonale en prenant les valeurs du tableau 3, comme orientation du couple de serrage maximum.

Note: Le meilleur rendement des boulons/tiges se fait dans la zone élastique. Pour le design des unions systèmes de joint/vis/bride voir le Code ASME section.

- Etape 9. Serrer les boulons de la bride intermédiaire en disposition égale au dernier point, en prenant les valeurs de la table 3, comme valeur maximale du couple de serrage avec 85% de la tension élastique de la boulonnerie à utiliser.

Indications à suivre pour le serrage:

1. Serrer d’abord les boulons manuellement en laissant de l’ampleur, selon le modèle de serrage en croisant, ensuite serrer manuellement uniformément.

2. Utiliser la clef dynamométrique, tourner jusqu’à un maximum de 30% du total du couple de serrage tous les boulons, selon le modèle de serrage en croisement. Vérifier que la bride se pose uniformément sur le joint.

3. Tourner jusqu’à un maximum de 60% du total du couple de serrage, selon le modèle de serrage en croisement.

4. Tourner jusqu’au total du couple de serrage, selon le modèle de serrage en croisement.

5. Tour final jusqu’au couple de serrage, dans le sens des aiguilles d'une montre sur les boulons adjacents.

Exemple de disposition en diagonale:

1º ordre: Position 1-5

2º ordre: Position 2-6

3º ordre: Position 3-7

4º ordre: Position 4-8

- Etape 10. Une fois que l’installation est mise en service et avec la pression de travail établie, vérifier qu’il n’y a pas de pertes d’eau au niveau des joints d’étanchéité, en réalisant les serrages opportuns de la boulonnerie jusqu’à éliminer ces pertes.

Transport

Les équipements seront transportés montés avec tous les composants de l’ensemble, sans fixer la longueur e montage (au cas où les tiges de montage ne sont pas inclues) et en empêchant que les éléments une fois montés ne bougent.

Les équipements seront parfaitement emballés pour éviter de possibles dommages qui altéreraient la qualité du traitement de surface.

La palette utilisée sera européenne avec une dimension 800x1200 mm.

Marquage

Ces plaques se trouvent sur tous les équipements fournis. Elles montrent tous les “register data” et contrôle du joint de démontage.

Pour demander les pièces de rechange, il est nécessaire de faire référence à cette plaque identificatrice.

Maintenance

Chaque année il est nécessaire de vérifier les joints d’étanchéité, pour voir s’ils sont lubrifiés ou pour les changer selon leur état.

Tous les deux ans il faut contrôler le revêtement. En cas de graves éraflures, repeindre le joint de démontage.

Tous les 10 ans, il faut remplacer les joints d’étanchéité.

Pièces de rechange : joint pyramidal

Ne jamais réutiliser ce joint étant donné qu’il a pu énormément se déformer en raison de son utilisation. Même si le joint parait être en bon état, il ne faut pas le réutiliser. Le prix d’un nouveau joint est bien inférieur au prix du travail de montage et démontage du joint à cause d’ultérieurs problèmes dues à la réutilisation du joint.

Conformité aux normes

Pour les joints JP : Les appareils sont réalisés conformément aux exigences de la norme NFE 29220 notamment en ce qui concerne le dimensionnement des brides selon NF EN 1092.

La plage de réglage est supérieure à celle préconisée dans la norme NFE 29220.